Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 09:42

Le 17 novembre, les éditions du Seuil publiaient Vincent Van Gogh, le brouillard d’Arles, carnet retrouvé, ouvrage qui contient le fac-similé d’un carnet de dessins de Vincent Van Gogh découvert par Bogomila Welsh-Ovcharov, historienne de l’art, professeur émérite à l’université de Toronto, spécialiste de Van Gogh. L’historienne est formelle, les dessins sont authentiques et la position de l’éditeur s’appuie sur une « puissante conviction ».

Pourtant, les experts du musée d’Amsterdam sont eux, convaincus du contraire et l’affirment « sur la base d’années de recherches sur les dessins de Van Gogh dans la collection du musée et à d’autres endroits ».

 

Qui croire ? Cette querelle d’expert me fait penser au linguiste interrogé à propos de Vivian Maïer, une photographe américaine d’origine française de la seconde moitié du XX° siècle découverte en 2007. Alors que tous les gens qui l’ont côtoyée affirmaient qu’elle s’exprimait avec un fort accent français, le linguiste certifiait qu’elle simulait cet accent. Pour lui, qui avait rédigé sa thèse sur la longueur des voyelles dans la langue française, Vivian Maïer trainait trop sur les voyelles pour pouvoir attester que son accent était français. En fait, elle a séjourné dans les Hautes Alpes dont sa famille était originaire. Voilà qui permet de découvrir ce livre sans a priori, juste pour le plaisir. Trop d’experts tueraient-ils l’expertise ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine STRUMEYER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Catherine STRUMEYER, Refléxions pour un management durable
  • Le blog de Catherine STRUMEYER, Refléxions pour un management durable
  • : Réflexions et analyses sur les méthodes managériales et leurs conséquences
  • Contact

Recherche

Catégories