Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 12:57

Voilà des mois qui se comptent il est vrai en années maintenant, que je n’ai pas alimenté ce blog. Le besoin de prendre du recul, de réorienter mes interventions pour être en cohérence avec les valeurs que je porte. Et le temps nécessaire de monter de nouveaux projets que j’ai envie de partager au fil du temps.

Ex cadre supérieure de santé, formatrice indépendante depuis 2006, j’ai fondé CSF Management formation en janvier 2007, privilégiant l’accompagnement à l’élaboration de projet et les thèmes qui contribuent à améliorer la qualité des soins par le management (www.csf-management.fr ).

Passionnée d’art, j’ai été parallèlement amenée en 2008, à organiser une exposition en marge d’un colloque.  Fondatrice et présidente de l’association Mon Ami l’Artiste (monamilartiste.over-blog.com) créée à cette fin, je propose depuis,  avec quelques autres bénévoles, une à deux expositions par an, sur des thèmes qui permettent d’aborder des sujets de sociétés (La violence, la liberté d’être, la femme et le statut du féminin, le temps, l’illusion du réel et la réalité de l’imaginaire.)

L’art et le management s’avèrent pour moi aujourd’hui  indissociables : l’Humain est en effet au cœur du management comme il est au cœur de toute pratique artiste et les interventions que je propose  utilisent l’art, la création contemporaine comme outil pédagogique. Deux raisons m’incitent à développer des formations qui s’appuient sur l’art :

-          Depuis quelques décennies, la qualité des  soins a été grandement améliorée grâce à la mise en place de  référentiels, de protocoles qui trouvent aujourd’hui leurs limites quand les prises en charges ne sont pas personnalisées. Les plaintes et réclamations des usagers comme des soignants concernent pour la plupart les facteurs relationnels (le sentiment de ne pas être écouté, considéré…)  Il nous reste à mieux conjuguer technicité et humanité, à mettre en œuvre en les adaptant les référentiels dont nous disposons. Pour cela, il faut développer certaines capacités comme l’observation et la créativité, s’affranchir du sentiment de ne pouvoir faire autrement que ce qui est ordonné… bref, il est urgent que les professionnels se sentent autorisés à faire des propositions, à prendre des initiatives. Ce que les législateurs préconisent depuis au moins 20 ans !

-          La routine de pratiques quotidiennes occulte une partie du regard : trop engagés dans des actes qui se répètent, contraints par le temps quand la charge de travail  excède ce qui peut être raisonnablement réalisé par les effectifs présents, les professionnels voient ce qu’ils s’attendent à voir et non plus ce qui est, ils se fient aux instruments de mesure pour compenser l’attention qu’ils ne peuvent avoir…  La rencontre avec des œuvres d’art, dans le cadre du travail, va confronter à l’imprévu et mobiliser les capacités à s’interroger, éteintes par l’habitude. À défaut de permettre aux soignants (ou à tout professionnel au service d’usagers) de prendre du recul pour mieux voir, l’art va provoquer un décalage, un pas de côté qui va les amener à regarder autrement leur pratique et les personnes dont ils prennent soins, et de redécouvrir ce qu’ils ne voyaient plus.

-          À l’heure où la pénurie de personnel rend difficile les absences pour formation, l’organisation d’expositions-conférences au sein des structures de soins ou autres,  permet d’optimiser le budget formation tout en réalisant une action de communication vers les usagers. En effet, traverser tous les jours en venant travailler, une exposition expressionniste par exemple, réinterroge la question de la violence et de la relation à l’autre. Cette exposition peut être le support de 2 à 3 conférences sur le thème, de débats auxquels les usagers peuvent aussi participer… au lieu de proposer 2 à 3 jours de formation théorique à 15 soignants qui risquent de ne pas pouvoir influer ensuite sur les pratiques de l’équipe, l’exposition va permettre de toucher l’ensemble des agents qui vont mobiliser leurs connaissances, réfléchir individuellement à leurs pratiques, entendre les commentaires des autres professionnels et des usagers… et devenir force de proposition et de changement.

J'espère que l’année 2013 sera l’occasion pour les professionnels, de s’interroger sur la place de la culture et de l’art dans la vie de tous les jours, et dans les pratiques professionnelles. Cette réflexion  s’intègre dans une démarche au long cours engagée depuis déjà plusieurs années avec le projet Culture à l’hôpital.

Pour partager plus largement encore cette démarche, j’ai développé une activité d’édition complémentaire de la formation, avec les Éditions l’Art-Dit fondées en 2009 (www.editions-lart-dit.fr).

Je ne doute pas que ma réorientation en interpelle plus d’un. Vous pouvez me joindre via ce blog ou l’un des sites cités ci-dessus.

Dans l’attente de commentaires et d’échanges avec tous ceux qui partagent mes points de vue, et avec tous ceux qui restent septique parce qu’ils alimentent la réflexion, bien cordialement

CS

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine STRUMEYER
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Catherine STRUMEYER, Refléxions pour un management durable
  • Le blog de Catherine STRUMEYER, Refléxions pour un management durable
  • : Réflexions et analyses sur les méthodes managériales et leurs conséquences
  • Contact

Recherche

Catégories